L'araignée et son anatomie

    L'araignée est souvent confondue avec un insecte du fait de leur biologie comparable. Et pourtant elle n'en est pas un ! En effet, elles n'ont en commun avec eux que leurs pattes articulées et leur carapace pour protéger leur corps. L'araignée possède huit pattes tandis que les insectes en ont six. Son corps est séparé en deux parties : la tête et le thorax qui sont combinés (céphalothorax) et l’abdomen alors que les insectes en ont trois. Autres différences, l’araignée ne peut pas voler et ne possède pas d'antennes.  On peut aussi préciser qu’elles perdent leur carapace au fur et à mesure de leur développement jusqu’à ce que la définitive se soit formée à l’âge adulte. On dit qu’elle mue. Notre petite araignée dont nous avons souvent si peur fait donc partie de la famille des arachnides tout comme les scorpions ou acariens par exemple.

 

Son anatomie : Comme nous l’avons dit précédemment, l’araignée est composée de deux parties :

  • A l’avant se trouve le céphalothorax, celui-ci est composé des yeux (le plus souvent six), de deux chélicères (sorte de pinces servant à la chasse), et enfin des quatre paires de pattes réparties de chaque côté.
  • A l’arrière se trouve l’abdomen , avec les filières reliées aux glandes fabriquant la soie, c’est à dire les glandes séricigènes que nous étudierons dans le cadre de ce TPE.  

 

 

 Anatomie interne de l'araignée : 

 Il est très important de retenir que toutes les araignées fabriquent de la soie mais toutes ne l’utilisent pas pour tisser des toiles. Ainsi, il existe deux grandes catégories d’araignées :

  •  Les fileuses : elles fabriquent des toiles pour capturer leurs proies.
  • Les chasseuses : certaines bondissent sur leurs proies, d’autres les mordent comme les mygales...

Les araignées sont incapables de mâcher, elles injectent des sucs digestifs qui vont liquéfier le corps de leurs victimes. Il leur suffit ensuite d'aspirer leurs proies prédigérées.

 

Deux exemples d’araignée   

 

Zoropsis spinimana :

 

 

 

 

 Cette araignée que nous avons trouvée dans notre lycée est une femelle de l’espèce Zoropsis spinimana. Elle avait une répartition plutôt méditerranéenne mais depuis quelques années, on la rencontre plus vers le nord et en particulier en Ile de France. Elle se trouve principalement dans la litière ou sous les écorces mais peut aussi rentrer dans les habitations en période hivernale. Cette espèce d’araignée ne fabrique pas de toile.

 

La Néphila :

 

 

 

 L'espèce d’araignée nommée Néphila crée les plus grandes toiles. Sa soie présente le plus de propriétés hors du commun et sa toile est jaune doré!  Celle-ci est si solide qu’elle peut attraper un petit oiseau. Cette espèce se trouve principalement à Madagascar. Cette araignée est très recherchée par les scientifiques du fait de ses propriétés exceptionnelles.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site