La création de la soie

Toutes les araignées produisent de la soie à l’aide de glandes spécialisées situées dans l’abdomen. Cependant, elles n’en font pas toutes la même utilisation. Ainsi, certaines araignées construisent des toiles pour attraper leurs proies ou pour leur servir d’habitation, d’autres utilisent leur soie pour entourer leurs œufs afin de les protéger des possibles prédateurs et enfin certaines l’utilisent comme fil de sécurité afin de ne pas tomber. Ce sont ces différentes utilisations qui vont faire que la soie n’est pas créée par les mêmes glandes puisque chaque soie a une utilisation différente et ne possède donc pas les mêmes propriétés physiques.

Appareil séricigènes d'une araignée Néphila. Chaque catégorie glandulaire et les filières n'ont été figurés que d'un seul côté. D'après Peters, 1955.

 

 

 

 

 

Ac = glandes aciniformes; Ag = agrégées; Am = ampullacées majeur; An = ampullacées mineur; Fl = flagelliformes;

Pr =piriformes; Tb = tubulliformes; en bleu : filières antérieur(A); moyenne (flèche); postérieur (P)

 

 

On distingue environ six types de glandes séricigènes* différentes (cela dépend de l’espèce de l’araignée). Celles qui nous intéressent sont les glandes ampullacées* car elles produisent la soie que l’on va étudier tout au long de ce TPE. C'est lors de sa création que la soie récupère toutes ses propriétés si fantastiques. En effet, lorsqu’elle sort par les filières*, tous les acides aminés composant le fil sont quasiment alignés. Cela apparente la toile à des cristaux liquides. Cet alignement lui confère ses propriétés incroyables. Un fil de soie mesure environ 0.05µm de diamètre et son poids moléculaire passe de 30,000 à 300,000 daltons*.  Cette soie créée est ravalée par l’araignée tous les matins afin de la recycler et ainsi reformer de la soie nouvelle à partir de l’ancienne.

 

 

* se référer au lexique

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×